Comment choisir une chaussure running qui vous convient ?

Des chaussures de running sont toujours indispensables quand il est question de pratique de la course. Les adeptes de la course de fond, comme ceux de la course de vitesse doivent s’en offrir pour l’entretien de leurs pieds et leurs performances. Cette logique vaut autant pour les coureurs professionnels que pour les personnes prenant soin de leur bien-être et santé. Quels critères pour le choix de chaussures de running ?

Des chaussures de running confortables

Le confort est l’un des premiers critères justifiant le choix de souliers de running. Pour ce faire, il est important de veiller à ce que la pointure soit celle qui convient à l’individu. Les chaussures doivent être fabriquées avec des matériaux permettant une bonne transpiration des pieds, entre autres le coton, le polyester, la toile, le cuir souple, la synthétique haute qualité, la semelle en caoutchouc traité… Il faut notamment que les chaussures soient authentiques et de grande marque. Tout cela est déjà gage de qualité. Et puis, choisir chaussures running consiste à les tester, les enfiler avant de les acheter. Cela permet de vérifier si elles sont confortables ou non.

Le poids de l’individu et la fréquence d’entrainement

Une personne d’un poids léger ou moyen peut très bien choisir chaussures running légères. Il n’y a effectivement pas de risques qu’elle les endommage en peu de temps. Par contre, un individu d’un poids important, au-delà de 60 kg, devrait opter pour des chaussures de running robustes et avec un amorti plus prononcé. De cette façon, le choc à chaque course est amorti, voire réduit, notamment quand il est question de course sur le bitume. Le choix de chaussures de running stable et avec un amorti prononcé est également justifié pour les coureurs aguerris et les professionnels. Comme ça, les chaussures assurent un confort optimal sur de longues distances et ne font pas mal aux pieds.

Choix de chaussures selon le type de foulée

Chaque individu a son type de foulée. Les coureurs qui ont une foulée universelle voient une usure des semelles à l’avant et au centre. Les supinateurs constatent une usure des semelles à l’avant et à la partie extérieure. Les coureurs avec une foulée pronatrice ont une usure marquée des semelles à l’avant et à l’intérieur. Il est possible de connaître tout cela en courant et en regardant ensuite la nature de l’usure sous les semelles. La même logique s’applique pour l’identification de l’attaque de pied, c’est-à-dire la façon dont la personne place un pied sur le sol et s’appuie dessus pour se propulser en avant lors d’une course. Une fois toutes ces informations connues, chaque coureur est à même de choisir ses chaussures de running en tenant compte de la structure des semelles.

Comment bien choisir ses chaussures à talons ?
Egyptien, asiatique, grec : quelles sont les particularités des différents types de pieds ?