Huarache adidas

Parmi ces nouveaux “cadres”, Chris Copeland, Solomon Hill et Damjan Rudez semblent être parmi les joueurs que Coach Vogel devrait missionner tout particulièrement comme il s’en explique ci-dessous :“Tout va bien se passer. Nous avons plus qu’assez d’armes pour lutter avec les meilleurs, on peut faire une autre grande saison et on va tout faire pour ne pas baisser d’intensité. On sait que Lance est parti. On sait que Paul ne sera pas là cette saison. Mais tout ça va permettre à d’autres de se mettre en avant et de se créer des opportunités. Les mecs qui prendront leurs places et d’autres vont avoir un rôle plus important.”

“Chris Copeland aura l’occasion de jouer bien plus que la saison passée. Damjan est l’un des meilleurs shooteurs européens et on va pouvoir l’utiliser aux postes 3 et 4. Quand à Solomon Hill, il a le talent pour devenir l’un des meilleurs défenseurs de cette ligue et il est également capable de rentrer ses tirs ouverts. La vérité, c’est que l’on ne manque pas de solutions, ce n’est pas comme si nos gars sortaient tous de D-League non-plus… Et puis nous avons encore une rotation intacte à la mène (Hill, Watson) et à l’intérieur (West, Mahinmi, Scola, Hibbert), on a donc de quoi être, malgré tout, optimistes !”

Un discours somme toute intéressant mais qui pose tout de même une question évidente. Qu’est ce qu’une bonne saison pour Frank Vogel ? Une 6ème place et un coup de balai au premier tour des PlayOffs ? Plutôt probable. Un spot dans le top 4 à l’Est ? Compliqué … A CJ Miles, Rodney Stuckey et tous les leaders de ces Pacers 2015 de nous faire mentir mais dans tous les cas, louons au moins l’optimisme d’un Frank Vogel qui semble convaincu des chances de sa team. On se console comme on peut dans l’Indiana .