Huarache a vendre

Après un premier essai qui a apparemment séduit la franchise de Denver, le frenchie aura droit à une deuxième chance puisque les Nuggets lui ont proposé un second contrat de 10 jours : allez, on en met plein les yeux désormais.Ci-dessous, les statistiques détaillées d’Axel Toupane avec Denver sur son premier contrat de dix jours, en espérant voir la barre des 12-15 points être dépassée en déplacement : Miami, Orlando, Atlanta, Charlotte et Cleveland, voilà le menu pour le frenchie !

Car oui, pour ceux ou celles qui ne le savent pas et seraient peu habitués aux joies administratives de la NBA, une équipe ne peut proposer que deux contrats de 10 jours à un même joueur, avant de prendre une véritable décision. Le garder, ou rompre tout contact ? Tel est le dilemme qui se présentera bientôt dans les Rocheuses, après dix premiers jours très intéressants pour l’équipe comme pour le natif de Mulhouse, lui qui a mis du temps avant de marquer ses premiers points mais a ensuite lâché les chevaux pour laisser le compteur grimper rapidement. Ainsi, les Nuggets auront droit à dix nouvelles journées en compagnie de Toupane, l’occasion pour eux de voir ce qu’il pourrait apporter sur cette fin de saison, extrêmement positive dans les rangs de Mike Malone par ailleurs. En effet, les Nuggets sont sur 4 victoires de suite et auront un roadtrip assez chaud pour les 5 prochaines rencontres, une bonne forme qu’on peut attribuer Axel en explosant la carte chauvinisme mais qu’on accordera à la qualité des adversaires battus.

Cependant, le groupe semble apprécier l’ailier et son côté polyvalent qui n’en fait pas des tonnes, Axel faisant généralement le nécessaire en défense et respectant chaque système, tout en essayant de gratter des unités à droite à gauche. On l’a notamment vu sur le dernier match contre Washington, son énergie s’est ressentie dans sa propre moitié de terrain où ses 19 minutes étaient d’une très belle productivité. Même s’il devra probablement faire sans Joffrey Lauvergne, le compatriote aura toutes ses chances dans un effectif qui équilibre les temps de jeu et fait grandement confiance à son banc. De plus, Danilo Gallinari n’a pas l’air de faire son retour dans les jours à venir, ce qui lui permettra de continuer à se donner sur sa quinzaine de minutes, tout en confirmant ce premier contrat de 10 jours très satisfaisant. On croise les doigts pour lui, car la NBA reste une jungle qui sera capable de le renvoyer ailleurs pour le printemps à venir, mais les chances de le voir être signé jusqu’à la fin de saison sont bien là et les Nuggets savent ce qu’ils obtiendraient en échange. De l’intensité, de l’intelligence de jeu, quelques spécialités alsaciennes et un bon accent français. Si cela ne tenait qu’à nous… on aurait déjà donné un contrat max.