Huarache pas cher

La meilleure comparaison avec le cas Wade/Riley est la relation Dirk/Cuban. Wade et Nowitzki sont deux stars vers la fin de carrière qui ont maintenu un très bon niveau de production pour leurs équipes et qui devaient passer à la caisse pour signer de nouveaux contrats. Mark Cuban a décidé de récompenser une dernière fois sa star allemande pour son apport à la franchise, le grand Dirk a donc reçu un beau contrat de 50 millions sur deux ans. Cuban paye bien entendu Dirk pour ce qu’il a accomplit tout au long de sa carrière, et non pour son niveau actuel.

La différence entre Cuban et Riley se trouve dans ce refus de céder ne serait-ce que 2 millions, quitte à transformer les négociations en conflits. Les deux hommes font partie des meilleurs dirigeants de la NBA, mais n’ont plus la même relation avec leurs franchise player. Certains diront que Cuban arrose Dirk avec un peu trop d’argent, mais la relation Dirk/Cuban semble être très proche de ce juste milieu que tous les dirigeants cherchent.Et en tant que fans de basket, on aime les belles histoires comme celles de Dirk aux Mavs et Duncan aux Spurs, ces superstars qui restent dans la même équipe et qui sont prêts à faire des sacrifices pour leurs franchises. Mais de temps en temps, il y a une histoire comme le départ de Wade qui nous ramène sur terre : la NBA est un organisme à but lucratif et l’aspect financier reste très souvent plus important que l’aspect sportif. Qu’on soit pour ou contre le départ de Wade, il jouera à Chicago la saison prochaine et on ne ratera le premier Bulls-Heat de la saison sous aucun prétexte. Surtout Riley.

Mais ce contrat fait surtout preuve d’un respect mutuel entre les deux hommes, puisque le proprio récompense généreusement sa star et le grand Dirk accepte de rester à Dallas au lieux d’aller chasser un dernier titre ailleurs. Du côté de Miami, les choses se sont passées différemment. Ce n’était un secret pour personne, Wade voulait rester à Miami. Il y a tout gagné et voulait prolonger son contrat pour y finir sa carrière. Cependant, Riley voulait garder du cap space disponible au cas où KD viendrait au Heat, il a donc demandé à Wade d’accepter moins d’argent (chose qu’il avait déjà faite pour aider la création du Big Three). Flash, qui approche dangereusement la fin de sa carrière, voulait empocher gros chèque pour son dernier contrat et n’a pas forcément apprécié la demande du Pat. Vu qu’il s’agissait de sa star, on pensait que Riley serait prêt à écouter, mais il a montré qu’il ne ferait d’exception pour personne.